Accessibilité

Préambule

Dans le but de rendre l’information accessible au plus grand nombre, le site a été réalisé de manière à proposer une diffusion alternative de l’information, quels que soient les médias utilisés (contenus alternatifs accessibles au sein même des pages). Les méthodes utilisées respectent les recommandations internationales faites par le W3C, ainsi que le niveau AA en terme d’accessiblité, apportant ainsi un service de qualité à une majorité d’internautes.

Politique d’Accessibilité

La définition de l’accessibilité du Web de Tim Berners-Lee, directeur du W3C et inventeur du World Wide Web est la suivante :

« Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales. »

Chaque individu est différent des autres et Internet doit être adapté à tout le monde, quel que soit son handicap (physique, auditif, visuel ou moteur).

C’est pour cela qu’il existe également des standards et des normes d’accessibilité du Web.

Actuellement, on estime qu’au moins 10 à 20% des individus présentent telle ou telle déficience dans la plupart des pays dits « développés ». Certaines de ces déficiences ne sont pas un obstacle pour accéder au Web, mais n’oublions pas que nous serons tous plus ou moins affectés un jour ou l’autre par le vieillissement.

Un site Internet est dit "accessible" lorsque n’importe quelle personne peut y accéder de façon équivalente indépendamment du :

- navigateur utilisé (Internet Explorer, Mozilla, Opera, Safari...),
- système d’exploitation de l’ordinateur (Windows, Mac OS, Linux...),
- périphérique d’affichage (type d’écran, ordinateur portable...),
- aide technique (une plage braille, une loupe d’écran ou une synthèse vocale...).

Par exemple, une personne malvoyante utilisera une loupe d’écran pour grossir la taille des caractères des pages qu’elle parcoure. Un non-voyant s’aidera lui, d’une plage braille et d’une synthèse vocale pour parcourir ces mêmes pages.

Rendre son site accessible, c’est contribuer à l’intégration sociale, culturelle et professionnelle des personnes handicapées.

Les sites à vocation publique ont une obligation morale et maintenant législative (en savoir plus sur la loi de février 2005) à ouvrir à tous l’information en ligne. Philosophie de conception

Le principe du Web est de fournir un contenu auquel il est possible d’accéder de façon équivalente quel que soit son matériel, son environnement, son navigateur, ses déficiences ou sa culture (langue).

Pour être plus clair, une page web doit être réfléchie et conçue afin que ce qu’elle contient soit totalement indépendant de la façon dont ce contenu sera restitué sur un écran ou n’importe quel dispositif (Palm, téléphone WAP, TV, moteur de recherche, imprimante, plage braille, etc.)

Cette séparation du contenu (la partie qui "doit" être universellement accessible, c’est à dire le document HTML) et de la mise en page (la partie qui ne s’adresse qu’aux médias graphiques, c’est à dire les CSS) permet de véhiculer le même message à chaque utilisateur et ce quel que soit son outil. Taille d’affichage

Les textes de contenu du site ont une taille de police relative, c’est à dire agrandissable selon les besoins.

Pour modifier la taille d’affichage du texte :

- Avec divers navigateurs : Ctrl + molette de la souris
- Internet Explorer : allez dans Affichage >> Taille du texte et choisissez.
- Mozilla, Firefox ou Netscape : faites Ctrl + + pour agrandir et Ctrl + - pour diminuer.
- Opera : appuyez sur les touches + ou - du pavé numérique. Ou bien allez dans Affichage >> Zoom et choisir.